Les problèmes de peau de bébé

11 Oct

Qui dit bébé, dit peau douce ! Mais dit aussi « fragile ». Lorsqu’il nait, bébé a une peau très fragile et elle le reste durant quelques années. Puis plus tard, elle se renforce et peut mieux se défendre face aux attaques.

Les jeunes parents d’un nouveau-né doivent donc accorder le plus grand soin à la peau de bébé. Car celle-ci peut développer certains problèmes dermatologiques. Parfois bénins, ils ne sont pas pour autant à négliger. Tour d’horizon des problèmes de peau que peut rencontrer bébé !

Source : Google Images

Rougeurs et irritations 

A force de porter des couches et d’être régulièrement changées, les fesses de bébé peuvent s’irriter. Mais d’autres causes sont aussi notées : problèmes digestifs, diarrhées,  rhume, produits de toilette…

Consultez donc le pédiatre afin d’obtenir un traitement adapté. S’il s’agit d’une irritation cutanée, l’application d’une crème hydratante à chaque changement de couche est idéale.

L’angiome

Dès la naissance ou quelques mois plus tard, certaines tâches peuvent apparaître sur la peau de bébé. Aussi appelées tâches de naissance ou tâches de vin, les angiomes sont bénins. Il en existe néanmoins plusieurs formes : angiome tubéreux, Naevus flammeus, angiome plan, angiome stellaire. Parmi ces types d’angiomes, certains sont éphémère tandis que d’autres persistent au fil des ans.

Bien que ces tâches ne se soignent pas – puisqu’elles sont le plus souvent sans danger – il est préférable de consulter un médecin. En effet, si la tâche est présente dans une zone gênante (bouche, yeux…) mieux vaut voir un spécialiste afin d’éviter toute complication.

Source : polesanteservices.fr

 L’impetigo

Contagieux et provoquant des démangeaisons, l’impetigo est présent chez les enfants de 2 à 6 ans. L’impetigo se manifeste par des petites croutes. Il s’installe généralement près des orifices : yeux, bouche, nez. Il peut se transmettre par membres d’une même famille, entre enfants, ou bien par l’enfant lui-même (à force de se toucher).

Pour le soigner et limiter la contagion, consultez le pédiatre. Il vous prescrira une crème antibiotique adaptée. Nettoyez aussi régulièrement les croûtes à l’aide d’eau de Dalibour. Évitez de mettre bébé au soleil, et coupez-lui les ongles très courts. Lavez régulièrement le linge qu’il utilise, et veillez à ce qu’il se lave les mains aussi souvent que possible.

L’eczéma

La peau de bébé peut devenir sèche, irritable et souvent sujette aux infections : il s’agit, le plus souvent, d’eczéma. Fréquent chez les enfants – mais surtout héréditaire – ce problème de peau peut rapidement devenir insupportable pour bébé.

Présent sur certaines zones du visage, l’eczéma peut se propager à plusieurs endroits du corps : dos, fesses, cuisses et jambes, épaules, bras et avant-bras.

L’eczéma provoque généralement de fortes démangeaisons, bébé risque donc de pleurer, et de mal dormir.

Pour le soulager, une crème hydratante et adaptée permettra d’hydrater la peau sèche.  Afin de contrôler les poussées d’eczéma, un traitement à base de cortisone est souvent prescrit par le médecin. Aussi, certaines médecines douces comme le thermalisme, sont aujourd’hui efficaces.

L’herpès

Le plus souvent bénin, l’herpès chez le nouveau-né peut entraîner de graves complications.

Sans gravité, l’herpès se manifeste par une réaction cutanée : rougeur, démangeaisons, apparition de vésicules. Les zones d’apparition sont souvent labiales, génitales ou oculaires. Dans les cas les plus graves, l’herpès peut atteindre le système nerveux et provoquer certains troubles neurologiques.

Pour soigner bébé, rien de mieux qu’une consultation médicale afin de lui prescrire un traitement adapté : médicaments, crèmes ou prise en charge plus poussée.

Source : Corinedefarme

Les autres maladies de peau

Le plus souvent déclarées durant l’enfance, certaines ‘maladies’ peuvent néanmoins se déclencher plus tardivement. Le plus souvent, elles sont contagieuses et n’interviennent qu’une seule fois. C’est notamment le cas pour la varicelle, la rougeole, la roséole ou bien encore la scarlatine.

Afin de protéger bébé au mieux de tous ces problèmes de peau, surveillez-le de près. N’hésitez pas à observer attentivement chaque partie de son corps afin de détecter une rougeur, un bouton, une croute ou une tâche. En fonction, n’hésitez surtout pas à consulter un spécialiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :