Archive | Communication RSS feed for this section

Comment jouer avec bébé ?

2 Avr

Même si l’on a tendance à se dire que le jeu fait partie des moments de complicité qui viennent naturellement, parfois ces moments de détente peuvent devenir le fruit d’angoisses pour les jeunes parents. Aujourd’hui, penchons-nous donc sur les manières de jouer -et d’éveiller- les plus petits.

De l’importance du jeu

Tout d’abord, ayez en tête que le jeu n’est pas qu’un moment de détente et d’amusement. C’est un véritable lien qui vous aidera à vous connecter à votre bébé aussi bien pour renforcer vos liens parent/enfant que pour participer à son éveil et son développement. Dès la naissance, votre enfant sera prêt à jouer et à s’éveiller. Au contraire, le jeu ne doit pas prendre toute la place et doit être réservé à des moments bien spécifique. Il convient donc de trouver un juste milieu entre éveil et périodes de calme où l’enfant non stimulé pourra se reposer…et grandir !

Le jeu à la naissance

Lors des premières semaines de sa vie, votre enfant va développer ses 5 sens. Pendant longtemps, sa vue sera très floue. Vous pouvez donc stimuler celle-ci en lui présentant diverses formes et couleurs. Pour son audition, préférez des sons doux comme le son de votre voix ! Parlez à votre bébé, chantez-lui des comptines. Les autres sens sont aussi très importants et vous pourrez inclure en douceur le jeu dans les moments de la vie quotidienne. Par exemple, masser régulièrement votre bébé développera son toucher tandis que le fait de le balancer doucement dans vos bras, lui permettra d’appréhender son corps dans l’espace.

Play time with Daddy

A partir de 3 mois

Votre enfant va commencer à prendre petit à petit son indépendance notamment en se tenant sur ses avant bras ou en relevant la tête de lui même. Les jouets entrent alors en ligne de compte. Il sera temps pour lui d’attraper les objets pour les porter à sa bouche (rappelez vous, la vue du bébé met plusieurs mois à se développer totalement) ou encore de profiter des joies du tapis d’éveil. Choisissez le bien sûr en accord avec les normes de sécurité et optez pour des tapis réunissant diverses formes, couleurs et matières pour une stimulation multiple.

Après 6 mois

Une fois qu’il aura passé le cap des 6 mois, votre enfant va se mettre à explorer ses capacités physiques à travers l’espace. Il va commencer à se tenir droit et à ramper pour finalement marcher à quatre pattes. C’est le moment pour vous de préparer son environnement afin qu’il puisse évoluer en toute sécurité. Déblayez l’espace et laissez toujours à sa portée divers jouets légers qu’il pourra transporter. Vous pouvez aussi continuer à l’aider à développer son ouïe en adoptant diverses voix et en lui lisant des histoires adaptées à son jeune âge.

 

Dans tout les cas, gardez à l’esprit que plus que des moments de jeux, le fait d’amuser votre enfant l’aide dans son développement physique et cognitif. Si vous avez d’autres enfants, le jeu est aussi un excellent moyen de tisser les liens entre frères et sœurs !

Quand bébé 2 arrive et que tout est chamboulé !

7 Mar

Vous avez eu un premier enfant il y a quelques années. Aujourd’hui bébé 2 est dans les rangs et devrait arriver dans quelques mois. Soucis : vous ne savez pas comment gérer l’arrivée de ce nouveau bébé afin de ne pas perturber votre aîné. Voici quelques conseils et astuces qui devraient vous permettre de vivre votre seconde grossesse plus sereinement.

Two inquisitive kids .  People attending Rouvaishyana  and Fayll

Avant et pendant la grossesse :

  • Si il s’agit d’une grossesse préparée et attendue, dès le début de vos essais et si votre aîné est en âge de comprendre ( à partir de 2.3 ans), parlez lui de ce que vous vivez en ce moment. Évoquez avec lui votre souhait de lui donner un petit frère ou une petite sœur avec qui il pourra jouer et s’amuser. Insistez surtout sur le fait que ce nouveau bébé ne modifiera pas votre amour pour lui. Dites lui par exemple que « Maman et Papa ont un très grand cœur qui est assez grand pour vous aimer tous les deux ». Le jeune enfant aura surtout peur de l’abandon, il convient donc le rassurer sur le fait que ce nouveau bébé ne changera en rien votre amour pour lui ou le temps que vous lui accordez.
  • Une fois que vous êtes enceinte, attendez un peu avant de révéler votre grossesse à votre aîné. Malheureusement durant les premières semaines, nous ne sommes jamais à l’abri d’un incident, et il vaut mieux donc respecter un temps d’attente équivalent à la première échographie pour annoncer à votre enfant qu’il va avoir un petit frère ou une petite sœur.
  • Lors de cette annonce, renouvelez votre discours rassurant et surtout demandez à votre enfant si il a des questions. L’aîné doit se sentir rassuré et comprendre ce qu’il lui arrive. Même si ces questions pourront vous paraître parfois incongrues, répondez y très sérieusement.
  • Si vous remarquez que votre enfant « régresse » pendant votre grossesse en adoptant un comportement s’apparentant à celui d’un nourrisson ( reprise de la tétine, du biberon,…) , ne vous inquiétez pas et laissez faire dans la limite du raisonnable. Cette période de régression est essentielle  et indique que votre enfant se prépare à l’arrivée du nouveau bébé.
  • Conviez le à la préparation de la venue du bébé en l’impliquant par exemple dans la mise en place de la chambre : faites lui choisir certains éléments de décoration ou certains jouets.

Après la grossesse :

  • N’attendez pas trop avant de présenter votre nouveau né à votre premier enfant. Faites le venir à la maternité aussi vite que possible (et dans une dimension raisonnable) après l’accouchement. Présentez lui l’enfant comme étant sa petite sœur ou son petit frère avec qui il pourra jouer dans quelques temps.
  • Durant la période charnière des premières semaines du bébé, votre aîné devra se sentir rassuré. Aménagez du temps pour lui en essayant de vous dégager du temps pour une activité privilégiée pendant les nombreuses siestes de votre bébé par exemple !
  • Maintenant que bébé 2 est là, l’aîné risque de montrer certains signes de jalousie. Ici veillez à ne pas réagir trop fortement en essayant de la protéger. Il vous faut donc affronter le conflit en lui renouvelant votre réconfort mais ne cherchez surtout pas à l’éviter en tentant de « cacher » certains moments de tendresse entre vous et votre nouveau né.
  • N’hésitez pas à impliquer votre aîné dans les gestes de la vie quotidienne comme le bain ou le biberon si ce dernier est en âge de le faire. Les liens entre vos deux enfants se verront renforcés et votre aîné comprendra aussi l’importance de ces gestes pour le bien être de son petit frère ou de sa petite sœur. Et s’il est suffisamment grand, pourquoi ne pas l’impliquer dans le choix du faire part naissance ? Il existe en effet des faire part naissance Frères et Soeurs.

Les premiers mots de bébé

7 Août

Quand bébé commence à prononcer ses premiers mots, c’est un véritable instant d’émotion pour ses parents. En effet, désormais il saura s’exprimer par des mots et pas seulement par des pleurs. Car même s’il émet des sons assez tôt, la prononciation de certains mots n’aura lieu qu’à la fin de la première année.

Les étapes du développement du langage

Afin de mieux comprendre le développement du langage de bébé, cette petite frise chronologique explique clairement les étapes clé.

Les premiers mots de bébé – Viedebébé

Quels sont les premiers mots ?

En tant que parent, on attend toujours avec impatience les premiers mots de bébé. On  souhaite d’ailleurs qu’il commence par dire « maman » ou « papa ». Mais ce n’est pas toujours le cas ! D’un bébé à l’autre, les premiers mots prononcés sont différents. Une étude a même démontré que sur 1000 bébés, seulement 15 mots étaient communs.

Le plus souvent, les premiers mots de bébé sont relatifs aux objets qui l’entourent ainsi qu’aux personnes qu’il connait.

Comment développer son langage ?

Les parents sont souvent pressés d’échanger réellement avec leur enfant. Peut-être même un peu trop. Attention, il ne faut pas bruler les étapes au risque de ralentir le développement de la locution de l’enfant. Il s’agit d’un apprentissage en douceur et vous devez aller à son rythme.

Accompagnez le, sollicitez-le afin de le faire progresser sans trop en demander. N’hésitez pas à lui parler clairement, à lui faire découvrir des endroits peu commun de la vie de tous les jours : des espaces jeux, un zoo, une piscine, une foret…afin qu’il puisse acquérir d’autres mots de vocabulaire.