Archive | Hygiène RSS feed for this section

Comment donner le bain à un nourrisson ?

2 Avr

Donner le bain, surtout pour de jeunes parents inexpérimentés peut parfois être source de stress. Aujourd’hui, Vie de bébé vous propose de découvrir pas à pas tout ce qu’il faut savoir pour baigner bébé en toute sérénité.

Tout d’abord ayez en tête que généralement, les nourrissons adorent le bain puisque cela leur rappelle l’environnement « aquatique » dans lequel ils étaient lors de la grossesse. Si votre enfant n’apprécie que moyennement l’exercice, ayez toujours à portée de main sa tétine ou un jouet qui pourra le distraire.

La préparation de la salle de bain

Avant tout, comme à chaque fois que vous lavez, changez ou habillez votre enfant, veillez à bien vous laver les mains au préalable. Soyez méthodiques et ayez tout à portée de main : savon, serviette, thermomètre,…Veillez aussi à respecter des températures bien précises soit 37° pour l’eau et environ 22° pour la pièce. Ces températures permettront à votre bébé de n’avoir ni trop chaud ni trop froid pendant toute la durée du bain.

Une fois tout cela prêt, vous pouvez déshabiller votre nourrisson.

Source : Google Images

Source : Google Images

Le savonnage

Avant d’immerger votre enfant, il est conseillé de le savonner. Utilisez un savon doux, adapté à la peau des nourrissons. Commencez par la tête puis descendez peu à peu en appliquant le savon sur tout le corps. Terminez par le dos et immerger sans tarder bébé ! Le bain en lui-même doit durer une une dizaine de minutes. C’est le temps idéal pour à la fois laver votre enfant, jouer avec lui, mais aussi lui permettre d’appréhender son corps dans l’eau.

Le bain !

Une des plus grandes inquiétudes concerne la tenue de l’enfant. De quelle manière se placer pour lui assurer sécurité et confort ? Le plus simple et le plus confortable pour votre enfant, sera pour vous de le tenir avec un bras sous la nuque. L’eau va ensuite assurer l’inertie nécessaire au maintien de l’enfant en position allongée.

Durant toute la durée du bain, soyez doux, parlez à votre enfant pour le rassurer et effectuer des gestes très légers, un peu comme une caresse.

5482077078_5769ce0123

La sortie du bain

Pour sortir l’enfant de l’eau, il convient là aussi d’être très précautionneux. La manière de porter la plus sécuritaire consiste à attraper l’enfant en posant une main sous sa nuque et une autre sous ses fesses. Une fois cela fait, enroulez le vite dans une grande serviette qui va recouvrir à la fois sa tête mais aussi le reste de son corps. Ces serviettes spéciales nourrisson sont disponibles dans le commerce et ressemblent souvent à un grand carré contenant un petit chapeau triangulaire à un des côtés.

Voilà ! Vous pouvez maintenant passer aux soins à donner à bébé !

Allaiter des jumeaux

7 Déc

Pour une jeune maman, allaiter des jumeaux peut paraître effrayant. Avoir des jumeaux, c’est deux fois plus de bonheur, mais également deux fois plus d’organisation ! Pour que le moment de l’allaitement se passe au mieux pour les enfants comme pour la maman, voici quelques conseils.

Allaiter en même temps

Lorsqu’un bébé réclame sa tétée, il est tout à fait possible de la lui donner. Lorsqu’il y a deux bébés, les nourrir à la demande deviendra vite épuisant. Afin de ne pas fatiguer la maman, il est préférable d’allaiter les jumeaux en même temps. De plus, si l’un d’entre eux a quelques difficultés pour téter, l’autre l’aidera en tétant, ce qui déclenchera l’arrivée du lait.

Les installer confortablement

Placer deux bébés en même temps pour allaiter semble parfois irréalisable. Pourtant, si vous les habituer dès la naissance à être deux à la tétée, ils se placeront sans difficulté. Au départ, c’est un peu acrobatique mais vous trouverez rapidement la position idéale.

Source : allaitement-jumeaux.com

Source : infor-allaitement.be

S’installer confortablement

Si les bébés doivent être bien installés, c’est aussi le cas pour la maman. Tous les mouvements et le poids des enfants seront multipliés par deux. Un siège confortable, des coussins d’allaitement et quelques séances de kinésithérapie pour prévenir les maux de dos et de bras, lui permettront de bien vivre l’allaitement.

Éviter d’alterner sein/biberon

En ayant des jumeaux, les parents seraient tentés d’en mettre un au biberon et l’autre au sein, afin d’être plus à l’aise. Mais cela est une erreur. En alternant de la sorte à chaque repas, vous risquez de déstabiliser bébé. Il ne saura plus téter correctement le sein ou le biberon et devra s’adapter à chaque changement. Mieux vaut choisir une technique dès le début et s’y tenir, ou bien passer progressivement du sein au biberon pour les deux en même temps.

Faites vous accompagner

Par votre compagnon, une aide à domicile ou bien un groupe de jeunes mamans, être accompagnée est essentiel. L’arrivée d’un enfant est une situation bouleversante, mais deux l’est encore plus. Ainsi, ne craignez pas de demander de l’aide autour de vous pour des gestes quotidien mais aussi pour des conseils.

Passer un bon allaitement !

Les problèmes de peau de bébé

11 Oct

Qui dit bébé, dit peau douce ! Mais dit aussi « fragile ». Lorsqu’il nait, bébé a une peau très fragile et elle le reste durant quelques années. Puis plus tard, elle se renforce et peut mieux se défendre face aux attaques.

Les jeunes parents d’un nouveau-né doivent donc accorder le plus grand soin à la peau de bébé. Car celle-ci peut développer certains problèmes dermatologiques. Parfois bénins, ils ne sont pas pour autant à négliger. Tour d’horizon des problèmes de peau que peut rencontrer bébé !

Source : Google Images

Rougeurs et irritations 

A force de porter des couches et d’être régulièrement changées, les fesses de bébé peuvent s’irriter. Mais d’autres causes sont aussi notées : problèmes digestifs, diarrhées,  rhume, produits de toilette…

Consultez donc le pédiatre afin d’obtenir un traitement adapté. S’il s’agit d’une irritation cutanée, l’application d’une crème hydratante à chaque changement de couche est idéale.

L’angiome

Dès la naissance ou quelques mois plus tard, certaines tâches peuvent apparaître sur la peau de bébé. Aussi appelées tâches de naissance ou tâches de vin, les angiomes sont bénins. Il en existe néanmoins plusieurs formes : angiome tubéreux, Naevus flammeus, angiome plan, angiome stellaire. Parmi ces types d’angiomes, certains sont éphémère tandis que d’autres persistent au fil des ans.

Bien que ces tâches ne se soignent pas – puisqu’elles sont le plus souvent sans danger – il est préférable de consulter un médecin. En effet, si la tâche est présente dans une zone gênante (bouche, yeux…) mieux vaut voir un spécialiste afin d’éviter toute complication.

Source : polesanteservices.fr

 L’impetigo

Contagieux et provoquant des démangeaisons, l’impetigo est présent chez les enfants de 2 à 6 ans. L’impetigo se manifeste par des petites croutes. Il s’installe généralement près des orifices : yeux, bouche, nez. Il peut se transmettre par membres d’une même famille, entre enfants, ou bien par l’enfant lui-même (à force de se toucher).

Pour le soigner et limiter la contagion, consultez le pédiatre. Il vous prescrira une crème antibiotique adaptée. Nettoyez aussi régulièrement les croûtes à l’aide d’eau de Dalibour. Évitez de mettre bébé au soleil, et coupez-lui les ongles très courts. Lavez régulièrement le linge qu’il utilise, et veillez à ce qu’il se lave les mains aussi souvent que possible.

L’eczéma

La peau de bébé peut devenir sèche, irritable et souvent sujette aux infections : il s’agit, le plus souvent, d’eczéma. Fréquent chez les enfants – mais surtout héréditaire – ce problème de peau peut rapidement devenir insupportable pour bébé.

Présent sur certaines zones du visage, l’eczéma peut se propager à plusieurs endroits du corps : dos, fesses, cuisses et jambes, épaules, bras et avant-bras.

L’eczéma provoque généralement de fortes démangeaisons, bébé risque donc de pleurer, et de mal dormir.

Pour le soulager, une crème hydratante et adaptée permettra d’hydrater la peau sèche.  Afin de contrôler les poussées d’eczéma, un traitement à base de cortisone est souvent prescrit par le médecin. Aussi, certaines médecines douces comme le thermalisme, sont aujourd’hui efficaces.

L’herpès

Le plus souvent bénin, l’herpès chez le nouveau-né peut entraîner de graves complications.

Sans gravité, l’herpès se manifeste par une réaction cutanée : rougeur, démangeaisons, apparition de vésicules. Les zones d’apparition sont souvent labiales, génitales ou oculaires. Dans les cas les plus graves, l’herpès peut atteindre le système nerveux et provoquer certains troubles neurologiques.

Pour soigner bébé, rien de mieux qu’une consultation médicale afin de lui prescrire un traitement adapté : médicaments, crèmes ou prise en charge plus poussée.

Source : Corinedefarme

Les autres maladies de peau

Le plus souvent déclarées durant l’enfance, certaines ‘maladies’ peuvent néanmoins se déclencher plus tardivement. Le plus souvent, elles sont contagieuses et n’interviennent qu’une seule fois. C’est notamment le cas pour la varicelle, la rougeole, la roséole ou bien encore la scarlatine.

Afin de protéger bébé au mieux de tous ces problèmes de peau, surveillez-le de près. N’hésitez pas à observer attentivement chaque partie de son corps afin de détecter une rougeur, un bouton, une croute ou une tâche. En fonction, n’hésitez surtout pas à consulter un spécialiste.

10 conseils pour bien changer bébé

4 Oct

De sa naissance jusqu’à l’apprentissage de l’hygiène, bébé devra porter de nombreuses couches. Afin de se sentir toujours bien au sec, bébé a besoin d’être régulièrement changé. Pour cela, certaines techniques sont à mettre en œuvre afin de le changer en toute sécurité. Suivez nos conseils pour bébé !

Source : blog.bambinou.com

  1. Allongez bébé sur un linge propre de sa table à langer, sur le dos, en maintenant sa tête pour qu’elle ne tape pas.
  2. Enlever le bas du vêtement ou du pyjama afin de faciliter le change
  3. Détachez la couche jetable ou lavable en décollant les languettes présentes de chaque côté du ventre de bébé.
  4. Avec la partie avant de la couche, essuyez au maximum les fesses de bébé, puis repliez la couche sur elle-même.
  5. Tenez-lui les deux jambes d’une seule main afin de les soulever pour retirer l’arrière de la couche sans le bousculer.
  6. Nettoyez correctement les fesses, l’anus, et les parties génitales de bébé afin qu’il soit totalement propre, toujours de haut en bas (du plus propre au plus sale).
  7. Appliquez une crème hydratante afin d’éviter dessèchements ou irritations de la peau due au port de couches
  8. Prenez une couche propre et soulevez lui de nouveau les deux jambes d’une seule main afin de caler la couche correctement sous ses fesses et le bas de son dos.
  9. Reposez-le et écartez ses jambes pour faire passer la couche devant, puis collez chacune des languettes en veillant à ce que ça ne soit pas trop serré
  10. Rhabillez votre bébé et prenez-le dans vos bras en veillant à bien lui tenir la nuque.

Et pour mieux saisir l’importance de ce geste, rien de telle qu’une démonstration en vidéo pour comprendre comment changer bébé.

Conseils pour bien changer bébé
(cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

La jaunisse du nouveau né

20 Sep

Lorsque bébé vient au monde, papa et maman peuvent être surpris de voir la peau de leur enfant se jaunir. Inquiétant souvent les parents, ce phénomène est fréquent et sans gravité.

Au troisième jour de sa vie, bébé verra progressivement sa peau se jaunir jusqu’au cinquième jour, pour ensuite disparaître. Outre la peau, les gencives et le blanc des yeux peuvent aussi se colorer et alerter ainsi l’entourage.

Source : Google Images

Quelles sont les causes ?

La coloration de la peau de bébé est due à un excès de bilirubine dans le sang. La bilirubine est un pigment provenant de la destruction des globules rouges, normalement éliminé par le foie. Mais à sa naissance, le foie de bébé est encore immature et ne permet pas toujours d’éliminer complètement ce pigment. Il s’installe alors dans le sang de bébé pour, progressivement, colorer sa peau.

Comment l’éliminer ?

Afin d’éradiquer rapidement la jaunisse de bébé, plusieurs traitements sont à effectuer.

  • Dans un premier temps, l’équipe médicale contrôlera physiquement bébé, en regardant l’état de sa peau, si la couleur s’accentue ou s’efface
  • Ensuite, elle contrôlera son taux de bilirubine dans le sang grâce au bilirubinomètre. Il s’agit d’un lecteur électronique qui envoie des flashs lumineux sur le visage et le thorax de l’enfant. Le taux est alors apprécié en fonction des mensurations de bébé. Jusqu’à un certain seuil, il s’agit d’une forme bénigne de jaunisse. Au-delà du seuil, il peut s’agir d’une forme plus grave de jaunisse puisque la bilirubine trop élevée peut devenir toxique et dégrader le cerveau de bébé.
  • L’équipe médicale traitera bébé à l’aide de la photothérapie. Il s’agit de placer bébé nu, sous une lumière bleue qui permet l’élimination de la bilirubine.
  • Il sera effectué un contrôle de l’urine de bébé. Si celle-ci est transparente, cela signifie que la bilirubine est toujours présente dans le sang de bébé. Au contraire, si celle-ci prend une couleur jaunâtre, cela signifie que bébé est en train de l’éliminer.

Source : Google Images

Donner le bain à bébé

30 Août

Votre bout de chou  vient de rentrer à la maison et c’est désormais à vous seuls de vous en occuper. Le bain constitue une étape essentielle car il fait partie de son hygiène intime. Pour la jeune maman, il s’agit d’un passage angoissant : peur de mal le tenir, de le brûler dans de l’eau chaude, de lui faire mal. Heureusement, des gestes simples et efficaces existent pour laver bébé en toute sérénité. Suite à l’accouchement, l’équipe de sage-femme vous aura montré les gestes nécessaires pour prendre soin de bébé./qu’il se sente comme un poisson dans l’eau.

Dans un premier temps, assurez-vous que tout ce dont vous aurez besoin soit proche de vous. En aucun cas vous ne devez vous éloigner de votre bébé, même quelques secondes. On le sait bien, il suffit de deux secondes pour qu’un accident arrive. Ayez donc à proximité : une grande serviette ou cape de bain, un gant de toilettes, les produits de bébé, une couche et des vêtements.

Vérifiez que la température de la pièce ne soit pas trop basse ni trop élevée, entre 20 et 24 degrés maximum. Ne laissez pas non plus les fenêtres ouvertes pour éviter les courants d’air.

Au préalable, vous aurez choisi une baignoire adaptée à bébé. Si vous n’en avez pas, achetez un adaptateur de baignoire ou transat de bain en plastique, sur lequel vous pourrez placer bébé. De nombreux modèles de baignoire existent aujourd’hui : plastique dur, plastique mou, mousse. Voyez selon vos envies et votre budget.

Source : Google Images

Remplissez la baignoire avant que bébé ne soit dedans. Vérifiez bien la température de l’eau, une brulure est trop vite arrivée. Il faudrait mieux éviter que bébé ne soit traumatiser par l’étape du bain. Pour cela, munissez-vous d’un thermomètre pour le bain, beaucoup plus efficace que votre main pour juger la température adéquate : 37 degrés.

Utilisez des produits de bains adaptés à bébé et sa peau fragile. Un gel douche classique n’est pas pourrait entrainer des irritations ou problèmes cutanés. Optez donc pour un produit doux au PH neutre et hypoallergénique, sans colorants ni parfums chimiques.

Quels gestes pour bien nettoyer ?

Savonnez bébé soit sur sa table à langer, soit directement dans le bain. S’il a les fesses sales, lavez les avant le bain pour ne pas que l’eau ne soit salie. Passez le savon à main nue ou avec un gant de toilettes dans tous les recoins du corps de bébé, du plus propre au moins propre. Rincez bien le gant de toilette afin d’éviter la multiplication des microbes.

Lorsque vous plongez bébé dans le bain pour le rincer, l’une de vos mains devra systématiquement maintenir la nuque et la tête de bébé. L’autre servira à mouiller son corps pour éliminer le savon. En aucun cas la main se trouvant derrière la nuque, ne devra être retirée. Agissez lentement afin de ne pas effrayer bébé.

Pour l’essuyer, sortez-le du bain et posez-le sur la serviette posée sur le matelas à langer. Essuyez ses cheveux puis son corps en vérifiant que le moindre repli soit sec.

Mettez lui une couche, étalez lui de la crème pour l’hydrater si besoin et habillez-le.

Le nettoyage du visage peut s’effectuer avant ou après le bain.

Pour mieux saisir, regardez cette vidéo postée par une marque de produits pour bébé.

 

Le bain contribue à l’évolution de bébé. Il s’agit d’un moment d’échange et de complicité avec les parents, mais également d’une phase de découvertes sensorielles : l’eau, les bruits, l’environnement, les jeux dans le bain…

Couches jetables ou couches lavables ?

10 Août

A l’heure de l’économie et de l’écologie, de nombreux parents se tournent vers des produits bons pour leurs enfants et pour la planète. Pour un bébé, le nombre de couches utilisées est incroyable et plombe le budget des ménages en plus d’être mauvais pour l’environnement.

Depuis quelques temps, des solutions alternatives existent pour s’occuper au mieux de bébé. Ainsi, les couches lavables ont fait leur apparition. Même si l’idée n’a pas séduit tout de suite, elle connait aujourd’hui un essor considérable même de la part de parents n’étant pas ‘bio’ au départ.

Une réduction du budget bébé

Source : Google Images

Jusqu’à l’âge de 2 mois, bébé change de couche pratiquement à chaque biberon ou tétée, ce qui fait environs 7 couches par jour. En 1 mois, bébé atteint un total de 210 couches qui, d’après le prix moyen de 27 cts, fait un budget total de 50 euros par mois. On estime que de la naissance à l’étape de propreté, l’enfant utilise environ 5000 couches

Bien sûr lorsque l’on souhaite un enfant, il faut pouvoir subvenir à ses besoins et ne pas lésiner sur les choses essentielles. Néanmoins dès qu’il s’agit d’économies possibles, pourquoi ne pas tenter ? Vous pouvez donc vous procurer un lot de couches lavables que vous n’aurez pas besoin de renouveler rapidement. Un gain considérable.

Un impact écologique moindre

Les couches classiques

Les couches classiques, on les jette à la poubelle dès que bébé doit être changé. Bien sûr, c’est un réflexe facile et sûrement plus agréable pour les parents. Mais pour les familles avec 1 enfant, les couches classiques représentent près de 50% des déchets non recyclables.

Le processus de destruction engendre de la pollution et s’il n’est pas mis en place la couche seule mettra 500 ans à se détruire tout en émettant des gaz toxiques (méthane, dioxine)

De plus, pour la production d’une couche, 20 litres d’eau sont nécessaires ainsi qu’une cinquantaine de produits chimiques (Dioxine, benzol…). De la cellulose, du pétrole ainsi que de la pate à papier sont aussi nécessaires pour obtenir tous les composants d’une couche : blancheur, confort par coussinets…

Les couches lavables

Avec les couches lavables, le principe est simple : laver après chaque utilisation. Cela nécessite une consommation en eau au niveau des WC et de la machine à laver le linge. Mais cela s’inclus dans une utilisation normale et non abusive de l’eau.

Puisque le principe est de laver pour réutiliser ensuite, il faut savoir qu’une couche lavable est réutilisable jusqu’à 200 fois.

La destruction d‘une couche lavable ne prendra que 6 mois, si peu comparé aux couches classiques.

Pour la production des couches lavables, l’impact n’est pas nul mais il est moindre.  Le plus souvent, les couches sont réalisées à partir de tissus biologiques ou issu du recyclage. De nombreuses couseuses fabriquent également elles-mêmes les couches lavables.

Un bébé plus heureux

Une couche lavable n’est faite que de coton de chanvre ou de lin. Nous sommes bien loin des couches classiques pleines de produits chimiques. Le problème est que ces produits chimiques entrainent souvent des irritations de la peau de bébé. Ce que ne feront pas les couches lavables. C’est plus beaucoup plus supportable pour lui. Il pourra bouger et se déplacer en toute sécurité.

Alors, séduits ?

L’idée peut parfois repousser car on préfère toujours tenir de loin les selles de bébé. Mais les arguments en faveur des couches lavables de manquent pas…Si vous êtes un tant soit peu intéressés à l’impact écologique sans être pro-écolo, n’hésitez plus. Si vous ignorez où vous en procurez, rendez-vous dans les magasins bio, les enseignes pour bébé mais également sur internet.