Tag Archives: mort subite nourrisson

La mort subite du nourrisson

31 Juil

Phénomène inquiétant et première cause de mort chez les nouveau-nés dans les pays développés, la mort subite du nourrisson (MSN) reste un mystère pour le monde médical.

La MSN est définie comme étant la mort inattendue et brutale d’un bébé en bonne santé, entre 1 mois et 12 mois, durant son sommeil. Sans bruit ni cri, l’enfant s’éteint alors même que ses parents l’avaient couché quelques heures plus tôt.

La plupart du temps, la peau du nourrisson deviendrait blanche alors que ses lèvres et ses yeux deviendraient bleus violets.

Même si la plupart des cas de mort subite du nourrisson ont été détecté dans le lit du bébé, le décès peut survenir n’importe où et n’importe quand.

dormir-bebe-sur-le-dos

Source : Google Images

Elle fait jusqu’à 400 victimes chaque année en France, sans que les professionnels du secteur ne puisse clairement établir la cause. Un décès qui entraine culpabilité et tristesse infinie pour les parents qui demeurent sans explication véritable. Néanmoins, certains facteurs seraient peut être à l’origine de ce drame.

Suffocation, température et environnement…

  • La prématurité : un bébé prématuré serait plus exposé au risque qu’un bébé né à terme
  • Age : entre 2 et 6 mois, le risque est très élevé. Jusqu’à 1 an, ce risque reste élevé. Et jusqu’aux 14 ans de l’enfant, un tel décès peut arriver.
  • Sexe masculin : les bébés garçons ont 2 fois plus de risque de s’exposer à la MSN
  • Faible poids : un bébé dont le poids est faible semblerait plus à risque
  • Pathologies : Rhume, infections, virus respiratoires, malformations passées inaperçues peuvent entraîner une mort subite
  • Traitements : certains médicaments ou sirops ne sont pas toujours adaptés à bébé même s’ils le soignent
  • Suffocation : Présence d’oreiller, couette et nombre important de doudous : cela peut entraîner un étouffement de l’enfant
  • Mauvaise position de sommeil : bébé doit dormir sur le dos, et il faut éviter de mettre bébé dans un lit partagé
  • Température : la chambre ne doit pas excéder 20 degrés et la température corporelle ne doit pas être inférieure à 35 degrés.
  • Environnement : tabagisme passif, pendant la grossesse où après, entraîne un risque important de MSN
  • L’allaitement limiterait l’exposition des bébés au risque de mort subite
tabagisme-passif

Source : Google Images

Attention tout de même, ces facteurs ne sont que des suggestions faites d’après plusieurs cas et analyses. En aucun cas le fait de ne pas allaiter entraînera par exemple une MSN. Il faut prendre ces facteurs avec recul et chaque cas est unique. Rien ne prouve totalement que ces facteurs aient pu entraîner une mort subite du nourrisson.

.

.

Comment prévenir le risque & éviter d’envenimer ?

Par des gestes simples, vous pourrez prévenir le risque de mort subite du nourrisson : vérifiez qu’il dorme bien sur le dos, son visage dégagé, enveloppé d’une gigoteuse et sans couverture, avec une bonne température de la chambre.

Afin de prévenir tout risque de MSN, pensez à surveiller le moindre signe troublant chez l’enfant : une mauvaise respiration, la couleur de la peau qui change, des rejets trop fréquents, des rhumes trop fréquents et mal soignés, des malaises, des problèmes thermiques (sueurs, froideur..), des changements de comportement… Malgré cela, dans 30% des cas, les MSN arrivent alors même qu’il n’y a eu aucun signe avant coureur.

Optez impérativement pour une bonne literie, car de nombreux cas de MSN ont eu lieu dans le lit du bébé : un matelas ferme sera idéal, et vous pouvez également choisir un matelas qui soit incliné afin de faciliter la respiration.

Si vous vous sentez inquiets et perturbés, munissez vous de Baby-Phone ou d’appareil de surveillance afin d’être alerté du moindre problème chez l’enfant. Vous pouvez également lui rendre visite régulièrement pour vérifier que tout soit normal.

Afin de ne pas envenimer la situation si vous découvrez votre bébé pâle et inerte, voici quelques précieux conseils. Ne faites aucun gestes brusques ou maladroitement tels que le secouer, cela risquerait d’être pire. Aussi, tentez le bouche-à-bouche ou le massage cardiaque car l’arrêt a pu se faire quelques secondes seulement avant la découverte. Une formation de premiers secours peut être importante à suivre.

Un drame inexplicable…

Malgré certaines causes qui pourraient être à l’origine de ce drame, la mort subite des nourrissons reste un mystère pour les médecins comme les parents. Les conseils donnés peuvent parfois éviter d’affronter le décès de son enfant, mais sachez que ce phénomène reste le plus souvent inexplicable. Les parents ne peuvent s’empêcher de culpabiliser et le deuil d’un enfant reste parfois insurmontable.