Tag Archives: sécurité

Partir en vacances avec bébé…le trajet !

9 Juil

En ce début de période estivale, les départs en vacances sont de plus en plus nombreux. Sur les routes, le trafic est chargé et les messages de prévention à l’égard des conducteurs sont de rigueur.

Pour certaines familles désireuses d’aller chercher le soleil, la mer ou la montagne, les kilomètres se comptent par centaines. Fatiguant mais faisables pour les adultes, ces longs trajets restent néanmoins contraignants et éprouvants pour les bébés. Si vous ignorez comment vous organiser pour partir en vacances avec bébé, voici quelques conseils.

En voiture

Moyen privilégié des familles, la voiture est de plus en plus équipée et confortable. Elle permet aussi d’être totalement indépendant de pouvoir transporter toutes les affaires de bébé et se déplacer n’importe où pour visiter.

Pour être à l’aise, bébé voyagera dans un siège auto adapté à son âge et sa taille. Pensez à désactiver l’airbag car en cas d’accident, le risque d’étouffement et de choc est important.

Ayez à proximité de l’eau fraîche, du lait et de la nourriture. Selon son âge, les besoins ne seront pas les mêmes. Mais pour l’eau, qu’importe l’âge et le moment, il ne faut pas hésiter à lui donner à boire. Même s’il refuse de boire, n’hésitez pas à insister, c’est trop important.

Source : Getty Image

Afin de limiter la chaleur et l’accès au soleil, munissez-vous de pare-soleil sur les vitres autour de bébé. Il en existe de plus en plus avec des motifs à l’effigie des héros de dessin animés. Et si vous n’en avez pas, n’hésitez pas à accrocher un linge sur la vitre.

Arrêtez vous toutes les deux heures, autant pour le chauffeur que pour l’ensemble des passagers. Même si bébé dort, ne le laissez pas tout seul dans la voiture, et encore moins en plein soleil. Le risque de déshydrations est trop grand pour ne pas être vigilent. Un drame est trop vite arrivé. Prenez-le dans vos bras pour qu’il s’aère un peu et puisse bouger.

Enfin pour que le trajet passe plus vite, prévoyez des occupations. Si bébé est petit, il dormira la plupart du temps. Pour ceux qui seront un peu plus grands, il faudra savoir les occuper sous peine de devoir répondre cent fois à la question « Quand est-ce qu’on arrive ? » !

En train

Climatisés et accessible aux familles, le train reste un moyen de transport adapté pour les longs voyages. Tous les membres sont en forme puisque l’un d’eux n’a pas à conduire.

L’idéal sera de réserver un wagon pour la famille. Cela permettra d’être plus à l’aise et surtout de ne pas gêner les autres passagers. Car même si un bébé qui pleure reste quelque chose de naturel, le confort des passagers est tout aussi important.

Pour le billet, n’hésitez pas à choisir la carte Enfant+, qui vous permettra de bénéficier de tarifs avantageux. Bébé aura droit à une vraie place gratuitement et ses accompagnateurs auront des réductions de 25 à 50% du prix du billet.

Pour les bagages, l’inconvénient est qu’un enfant à besoin d’affaires. Souvent, les parents prennent beaucoup de choses au cas où mais il faut savoir limiter. La SNCF met en place un service qui transfère vos bagages d’un point de départ à un point d’arrivée, sans que vous n’ayez à les transporter vous-même. Un certain prix mais le confort avec bébé n’a pas de prix.

L’avion

Pour les destinations plus lointaines, le trajet en avion est plus appréciable. Déconseillé aux nouveau-nés, l’avion reste accessible au bébé ayant plus d’un mois. Pour les petits souffrant d’otites, il est préférable de réfléchir à un autre moyen de transport.

Source : Image Bank

Les temps d’attente au départ et à l’arrivée son assez longs. Il faut donc penser à les organiser. Si la poussette de bébé part en soute, prévoyez une écharpe pour le porter le temps d’être dans l’avion. Dans le cas où vous voyagez seule, faites en sorte de l’avoir avec vous dans l’avion, cela sera bien plus pratique !

Pensez à prévoir l’eau et la nourriture pour bébé. Le faire boire avant le décollage et à l’atterrissage lui permettra de déglutir et de ne pas avoir mal aux oreilles. S’il dort à ce moment là, réveillez le quand même car il doit déglutir. Il risque peut-être de prendre peur lors des secousses de l’avion alors pensez à le rassurer ou à l’occuper pour qu’il n’y fasse pas attention.

Prévoyez le sac à langer avec couches, lingettes et le nécessaire pour bébé. Les retards sont toujours possible et votre petit ne tiendra pas longtemps en mauvaise conditions. Préparez donc de quoi le changer pour qu’il soit plus à l’aise.

Pour le prix du billet, les compagnies aériennes prévoient une place gratuite pour les bébés âgés de moins de deux ans. L’embarquement se fait en priorité par rapport aux autres passagers ce qui permet de s’installer tranquillement. Un berceau de voyage est disponible sur demande préalable ou par attribution d’office, selon les compagnies.

Espérons qu’avec tous ces conseils, vous saurez anticiper le départ en vacance de bébé ! Dans tous les cas, le choix du moyen de transport dépend souvent de l’âge de bébé, de la destination, et le budget ! Passez de bonnes vacances !

Publicités

Bébé & animaux : la cohabitation

2 Juil

Avant d’être parents, de nombreux couples passent par la case « animaux de compagnie ». Le chien et le chat sont les animaux domestiques les plus présents dans nos familles françaises. Mais quand bébé débarque dans la famille, il arrive que la cohabitation soit délicate. Tour d’horizon des comportements à adopter pour que bébé et vos animaux s’entendent à merveille !

Dans un premier temps, montrez à bébé et à l’animal que chacun mérite sa place dans la maison. Les rôles doivent être clairement définis afin qu’aucun des deux ne ressente de jalousie à l’égard de l’autre et n’engendre de mauvais comportements.

N’hésitez pas à faire renifler les vêtements du bébé à votre animal, il s’habituera ainsi à l’odeur de bébé et ne le considérera pas comme un étranger. Il apprivoisera en douceur la présence de bébé et cela évitera au mieux des comportements inappropriés.

Ensuite, ne laissez jamais l’animal et le bébé ensemble, sans surveillance. Même l’animal le plus gentil pourra avoir de vives réactions face à un geste maladroit du bébé. Mieux vaut être préventif et les éloigner, au moins le temps de votre absence.

Source : Flickr – Presidio of Monterey

Puis, interdisez à votre animal de se rendre dans la chambre de bébé. Il s’agit d’un territoire protégé qui ne doit pas être autorisé à l’animal. Sinon, il risque de prendre l’habitude d’y aller sans que vous ne puissiez le voir.

Expliquez à bébé qu’il ne faut pas embêter l’animal ni le toucher n’importe comment. Il faut absolument qu’il évite de tirer la queue, de le porter dans tous les sens, de lui tirer les oreilles ou bien encore de lui chatouiller la gueule. Pour éviter cela, montrer lui les caresses que votre animal préfère ou déteste afin d’être sûr que bébé ne tente pas de mauvais gestes. Préparez vous à le lui montrer plusieurs fois car bébé est petit et ne comprendra peut-être pas tout de suite ce qu’il faut faire.

Ne rejetez pas votre animal sous prétexte que bébé arrive dans votre maison. La relation avec un animal est en général très bénéfique pour l’enfant, tant que les règles de sécurité sont respectées. Certains chercheurs disent même que le comportement et la personnalité de l’enfant sont meilleurs en société lorsqu’il a vécu avec un animal. Câlins et jeux ne résument pas uniquement la relation entre l’animal et l’enfant. Il sera un très bon moyen pour aider l’enfant à se responsabiliser et à grandir. Puisqu’il s’agira d’un autre être que lui, il aura pour mission d’en prendre soin et de lui prodiguer quelques attentions : donner à manger, laver, brosser les dents (selon l’animal !)…Une façon de lui faire prendre conscience, en douceur, de l’importance de s’occuper d’un plus petit que soi.

Source : Flickr – Mikeslivovitz

Libre à vous d’imposer des règles de sécurité au sein de votre foyer. Et même si votre animal est le plus gentil du monde, n’oubliez pas qu’il reste animal et que des réactions imprévues et dangereuses peuvent avoir lieu. Soyez donc vigilent lorsque vous faites cohabiter bébé et votre animal de compagnie. Ainsi, tout se passera à merveille !

Pourquoi et comment sécuriser la maison ?

25 Juin

Maintenant que bébé est venu au monde, tout ce qui se trouve dans la maison peut être un danger potentiel.  Du moment qu’il ne marche pas, c’est un peu moins risqué mais attention à ne pas négliger son environnement. Petit tour d’horizon des choses à mettre en place pour protéger bébé !

Source : Google images

Les prises électriques

L’électricité est un danger, pour bébé comme pour les adultes. Sauf que vous, vous êtes assez grand et savez qu’il ne faut ni y mettre des doigts mouillés, ni une paire de ciseaux. Bébé lui, ne voit pas ça de la même façon et trouverait même ça rigolo de toucher cette prise avec ces petits trous.

L’accessoire à mettre en place est un cache-prise. L’intérêt réside dans le fait que bébé ne sera pas attiré par la prise puisqu’elle sera protégée et ressemblera à un carré blanc tout simple. De plus, il y a peu de chance qu’il sache la retirer tout seul.

Les coins des meubles et des murs

Bébé essaye d’avancer dans l’espace sans trop savoir ce qui est dangereux ou non. Manquant d’équilibre et d’orientation, il arrivera bien souvent qu’il se prenne les coins des meubles ou les arrêtes des murs. Il est important d’y mettre des morceaux de mousse pour alléger les bobos en cas de chute.

 Les placards et les portes

Les doigts de bébés sont si petits qu’ils se glissent partout. Et même là où il ne faudrait pas. Pour les portes et les placards, pensez à installer des bloque-placards et amortisseurs de porte afin de ralentir la vitesse de fermeture et surtout, amortir le choc.

 Les escaliers

Si bébé maitrise mal la marche et l’équilibre, l’escalier représente un des plus grands dangers dans la maison. S’il ne s’agrippe pas correctement à la rambarde ou bien tout simplement qu’il est trop petit, il risque de tomber et la chute dans l’escalier peut être fatale…Prévoyez donc une barrière de sécurité, en haut et en bas afin d’être sûr qu’il n’atteigne pas les marches de l’escalier.

 La poubelle et ses déchets

On jette souvent des objets sans se rendre compte que la dangerosité de ceux-ci pour un enfant. Au lieu de garder ces objets pour éliminer le risque, préférez l’éloignement de la poubelle ! Si bébé n’y a pas accès, il n’y mettra pas les mains. On évite ainsi bobo et microbes !

 Accessoires de bureau

Trombones agrafeuses et punaises sont à cacher dans un tiroir sécurisé. Ces objets coupants ou pointus sont dangereux pour bébé qui ne saura pas s’en servir. Préférez un tiroir fermé à clé pour éviter que votre enfant curieux n’aille jeter un coup d’œil et veuille essayer.

 Les risques d’incendie

En France, les chiffres des incendies domestiques sont importants. D’autant plus qu’un quart d’entre eux sont allumés par des enfants. Gardez donc à l’abri tous les briquets et allumettes susceptibles d’atterrir dans les mains de vos bambins.

Les bougies d’intérieur devront être correctement éteintes, surtout quand bébé se trouve dans la pièce. Car s’il voit la flamme, il pourra être attiré, faire tomber la bougie et entrainer un incendie.

Les fenêtres

Tellement propres qu’elles peuvent parfois encourager bébé à s’y cogner. Pour l’éviter, vous pouvez y mettre des autocollants. Mettez également des bloque-fenêtres afin qu’elles ne s’ouvrent pas de plus de 10 cm par exemple. Et ne laissez pas des meubles ou des chaises à proximité afin de ne pas tenter bébé d’y monter pour approcher la fenêtre.

La maison entière représente un risque pour bébé et d’autres accidents peuvent encore survenir. Si pour vous tout semble normal après avoir appliqué ces conseils pour protéger votre enfant, soyez attentifs. La moindre chose peut se révéler dangereuse pour bébé. Ranger tout ce qui peut attirer bébé et entrainer des catastrophes. Soyez très vigilent !